Lecture du jour

 
Auteur : 

Il se pourrait que Le Rituel du serpent soit la meilleure introduction à l’œuvre profonde et singulière d’Aby Warburg (1866-1929), le chemin le plus direct pour atteindre le cœur de sa pensée.

 
Auteur : 

“Au XVe siècle, ‘l’Antiquité’ n’exige pas nécessairement des artistes qu’ils abandonnent les formes d’expression tirées de leur observation personnelle. Elle ne fait qu’attirer leur attention sur le problème le plus complexe des beaux-arts : saisir dans une image le mouvement de la vie.”

 
Auteur : 

Ce volume se compose des deux essais qu'Octavio Paz a consacrés à Marcel Duchamp. Le premier, "Le Château de la pureté", est une introduction générale à son oeuvre ; il contient une description complète et une interprétation du "Grand Verre", laissé "définitivement inachevé" en 1923.

 
Auteur : 
Thème : 

"Sade n'est pas plus un philosophe de la nature qu'un philosophe de la négation, comme on continue de le prétendre. De toute manière, il n'est sûrement pas un philosophe, parce que fondamentalement sa démarche n'a rien de conceptuel.

 
Auteur : 
Thème : 

Qu'est-ce que le roman noir ? Quelles sont les lois d'un genre qui suscita à la fin du XVIIIème siècle d'innombrables romans en France, en Angleterre, en Allemagne et dans toute l'Europe ?

 
La propagande du quotidien
Auteur : 

De modernité à gouvernance en passant par transparence, réforme, crise, croissance ou diversité : la Lingua Quintae Respublicae (LQR) travaille chaque jour dans les journaux, les supermarchés, les transports en commun, les «

 
ou Métier d'historien
Auteur : 
Thème : 

Cofondateur, en 1929, de la revue Annales, le grand historien Marc Bloch fut une des victimes de Klaus Barbie.

 
Première édition en format poche. Texte revu et actualisé.
Auteur : 
Thème : 

Petites philosophies du sarkozysme.

 
Récit avec cartes
Auteur : 
Thème : 

Regardez bien, vous êtes passé par ici des centaines de fois : est-ce que vous savez où vous êtes et ce que s’y passe ? Privés de leur nom et de leur fonction, les bâtiments s’avachissent comme des emballages crevés.

 
La Rosa di Nessuno
Auteur : 

Les révoltes métropolitaines

Pages